L'initiative Diagor’Act

Une nouvelle agora pour les diasporas

Les diasporas sont aujourd’hui des acteurs majeurs du développement et de la coopération internationale. Trois principaux leviers contribuent à les rendre incontournables pour penser et construire le monde demain :

A l’échelle mondiale, le montant des transferts de fonds opérés par les diasporas vers leurs pays d’origine correspond aujourd’hui au triple de celui de l’aide publique au développement. C’est une source essentielle et croissante de revenus pour les économies des pays en développement. Pourtant, en venant paralyser l’activité économique internationale, la situation pandémique survenue dans le monde en 2020 a illustré toute l’importance de ces fonds mais aussi le risque de dépendance de nombreux territoires, notamment sur le continent africain, à l’égard de ces transferts face aux aléas mondiaux. Pour potentialiser les effets de ces ressources pour le développement tout en luttant contre le risque de création de nouvelles dépendances, il convient de construire des solutions innovantes et durables, associant diasporas, autorités des pays d’accueil comme des pays d’origine, à l’échelle nationale et locale.

Dans le cadre de leurs mobilités internationales, étudiantes et professionnelles, les diasporas approfondissent et développent des compétences et des ressources qui font parfois encore défaut dans leurs territoires d’origine. Au sein des réseaux de diasporas, de nombreuses actions sont développées pour contribuer à mettre ces compétences et ces ressources au service du développement de leurs pays d’origine. Ces initiatives locales gagneraient à être mieux connectées aux dispositifs de soutien et d’accompagnement, dans les pays d’origine comme dans ceux d’accueil, pour favoriser l’investissement et la circulation des compétences. Les inclure dans une stratégie d’ensemble, coconstruite avec les partenaires publics et privés au Nord et au Sud, constituerait une avancée majeure en faveur du développement international de demain.

La réalité des diasporas d’aujourd’hui est à bien des égards très différente de celle qui prévalait au vingtième siècle. Les mobilités circulaires se sont développées et les réseaux sociaux permettent aux membres des diasporas de continuer à jouer un rôle social de premier plan dans leurs pays d’origine, même lorsqu’ils en sont éloignés. Via leur engagement dans la vie économique, associative ou politique locale, ils sont des vecteurs de changement dans leurs sociétés d’accueil comme dans leurs sociétés d’origine. Cette situation de « multilocalisation » crée de nouvelles opportunités de communication et de dialogue entre la France, l’Europe et ses partenaires. Il est important de les saisir.

Pour faire face à ces défis et à ces opportunités, l’Institut du Méridien lance l’initiative Diagor’Act, dont l’ambition est de construire une nouvelle agora pour les diasporas et les acteurs de la coopération et du développement, au Nord comme au Sud. Une agora pour mettre en lumière et valoriser les initiatives locales, pour construire les solutions aux besoins d’aujourd’hui, pour réfléchir ensemble au rôle des diasporas dans le monde de demain.

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook